Je m'appelle Lou

18936425

Luc Boland le papa de de Lou nous dit:

..."L’humanité entière a cruellement besoin de tendresse en ces temps tourmentés.
Et j’entends défendre mon p’tit gars, bec et ongle, à contre courant de tous s’il le faut, pour qu’il soit respecté dans ce qu’il est et qu’il ait la place qui lui revient de droit, comme chacun d’entre nous.
De la raison première de cette chanson, qui permettra à qui l’entendra, de comprendre et respecter Lou, et qui sait... lui donnera l’envie d’oser la tendresse."

Les paroles de la chanson :

Lou, je m’appelle Lou,
Voyez, je suis fait comme vous,
Si ce n’est que où que j’aille,
Je n’ai qu’mon piano, ma canne blanche et le braille.
Lou, je m’appelle Lou,
Voyez, je suis fait comme vous,
            Si ce n’est, je vous l’avoue,
            Que dans mon trou, j’traîne beaucoup.
Oui j’ai peur du malheur,
Torpeur d’un monde en fureur.
La gestion d’mes émotions,
A chaque tension, je fais le hérisson.
Je sais, la vie est relou,
Elle nous fout des coups d’bambou,
Nous entaille, dresse des murailles,
Nos rêves s’écaillent. Quelle bataille !
Je lutte contre mes tics,
Mes tocs, et toute leur clique.
Certains me disent autiste,
Mais j’y peux rien si j’aime tant la musique.
Je kiffe les harmoniques,
Les notes mélodiques,
            Quelque part j’suis un artiste,
            La zique et moi c’est magique.
             Moi, mes sens, c’est l’ouie,
L’toucher qu’on vous interdit,
Pas d’odorat, un goût réduit,
Ca m’donne quand même souvent bien du souci.
Ainsi est faite ma vie,
            Je ris, je pleure, je crie,
            Parfois, je manque de courage,
            Quand il faut tourner la page.
Papa, maman me disent
            Qu’personne fait à sa guise,
            Que l’amour rend bien plus fort,
            C’est vrai qu’la tendresse, c’est ce que j’adore,
            J ‘ai besoin de gros câlins,
            Qu’on m’aide, qu’on me tende la main.
            Que l’on rie, c’est c’que je kiffe,
Pour vivre dans le positif.
           
Lou, je m’appelle Lou,
Dites-moi, ne suis-je pas comme vous ?
A chacun, ses périls,
Pour chacun, la vie est difficile.
On a tous nos souffrances,
Nos peurs, nos espérances,
Nos fractures et nos blessures,
Et notre peur du futur.
Vous, je m’adresse à vous,
Dites-moi, est-ce donc si fou,
De se dire qu’y a toujours pire,
Qu’il faut sourire, même au dernier soupir ?
Vous, je m’adresse à vous,
Il faut nous tenir debout,
Et sans fin, se tendre la main,
Oser se faire des câlins.
Lou, je m’appelle Lou,
Voyez, je suis fait comme vous,
Si ce n’est, que où que j’aille,
Je n’ai qu’mon piano, ma canne et le braille.
Lou, je m’appelle Lou.
Lou, c’est moi, c’est vous.
Lou.

(musique : Vincent Boland – Paroles : Luc Boland - Interprétation piano et chant : Lou Boland – Traduction anglaise : Isabella Healing Mudras - Images, enregistrement, montage : Luc Boland - Archives : films réalisés par Luc Boland ("Une sirène dans la nuit", "La Torpille", "A la folie", "Cwatup", "Femoston", "Police") - Featuring (liens vers les rencontres entre Lou et ces artistes): Patrick Watson, Maurane, Christophe Maé, Marc Vella (merci à eux !)

© ® 2012-11-30 SACD - SABAM)

 

ANDREE a dit…

Waouh!!!! Voilà des mots que tout le monde devrait lire.. Tu as raison Luc, Lou a droit au plus grand respect, c'est plus qu'un droit c'est un devoir.. Trop de gens jugent sans même connaître le problème auquel ils font face...
Moi qui suit tes ressentis depuis tant d'années j'ai compris quelques choses d'important, L'AMOUR, LA PATIENCE, LA TOLERANCE sont à la base de la compréhension du handicap quelqu'il soit!!!
Je viens de réécouter chanter Lou et de nouveau les larmes coulent... Quel phénomène... Comment pourrait on faire du tort à cet Ado si pur, si magnifique avec son sourire "banane".. Avec toi j'ai envie de hurler : mais arrêtez donc vos simagrées et regardez au fond de l'âme de ce garçon et vous ne verrez que de l'Amour et de la tendresse!!!!
N'oublions jamais que ça n'arrive pas qu'aux autres...
MERCI Luc, Claire, Mathilde, Eva et Lou pour tout ce que vous apportez dans nos Vies du moins dans la Vie de ceux qui ont l'esprit suffisamment ouvert pour comprendre...
B R A V O LOU, tu m'as bluffée encore une fois et plus encore.... Enormes bisous Ardennais....

Valérie C a dit…

Tout à fait d'accord avec vos arguments, de même que ceux d'Andrée! La formatation par l'éducation scolaire (et la société) est une catastrophe qui tue la spontanéité, source de création, d'ouverture à la diversité et au respect! Tout n'est bien sûr pas à rejeter dans l'enseignement, mais il faut savoir être souple et s'adapter à la richesse des différences de chacun. Signé: une admiratrice de Lou (et de sa famille). Ceci dit, quand j'avais suggéré un CD de créations de Lou, avec cette chanson, on est sur la voie ;-)
Merci pour ces partages!!

Aliette Maisonneuve a dit…

Je découvre votre blog, grâce à RECI... Je suis évidemment très touchée par le talent de Lou, et enthousiasmée par les projets, et la manière dont vous communiquez...
Bravo, j'espère être des vôtres le 12 janvier pour la Jam...

Pauley Perett a dit…

Quelle émotion que d'entendre Lou chanter ainsi, il est touchant il est beau et les paroles, on s'en met plein le coeur...

Luc Boland a dit…

Aliette, je collabore beaucoup avec Réci dans le cadre de la Plateforme annonce Handicap que j'ai initié.
Merci Pauley.

Annick a dit…

et je te cite, Luc,
""En regard de tout cela, j’avoue ma colère face à la volonté de professionnels en charge de l’éducation de Lou, qui ont pour objectif une sociabilisation formatée, dans un manque de respect de la réalité de la personne et en absence de toute remise en question des normes. Bien sûr, Lou ne pourra, adulte, s’étreindre dans les bras du premier venu, car il aura lui aussi à respecter l’autre dans sa réalité, mais au final, qui de lui ou de nous a raison?***

COURAGE, faites valoir vos intuitions, vos façons de voir, mais je sais tellement comme c'est difficile pour certains pros d'imaginer qu'un parent puisse penser juste.

LUTTEZ ENCORE ET ENCORE EN AMOUR, dans la proximité, les câlins et les tendresses,
qui plus qu'un autiste a besoin de contacts rassurant dans ce monde si difficile pour eux?! qui?!

bravo Lou, émue!

Annick


Annick a dit…

de contacts rassurantS...

Luc Boland a dit…

Merci Annick, fidèle d'entre les fidèles depuis tant d'années. ;-)

Laurence a dit…

J'écoute cette chanson en boucle depuis que j'ai eu le bonheur de la découvrir, et un seul mot me vient à l'esprit: merci, petit Lou, merci pour ce merveilleux cadeau à quelques jours de Noël...

Luc Boland a dit…

Laurence, c'est Noël avant l'heure ! ;-) Attention à l'indigestion !

Anonyme a dit…

Waouh ... je suis très émue après avoir entendu cette chanson. J'ai transféré l'adresse du site à tous ceux qui souhaiteraient aller au concert ou soutenir financièrement la fondatation. Bravo à vous tous.
Viviane

Annick a dit…

ce matin, de lutte encore avec unchef de service, je pense à vous...

OUI, IL FAUT LUTTER ET LUTTER ENCORE, on n a pas d'autres choix

car le sourire, la vie, c'est le plus précieux, que nos enfants nous offrent,

ils nous ont tant aidés à la trouver la vie, because tant de vie à sauver...

il faujt surtout pas baisser les bras, se laisser intimidé par les pros,
nous aussi on sait, on vit avec eux depuis si longtemps...

J avais lu les mots écrits, regardé la vidéo sans son, car plus fragile il a quinze jours,
je viens de l'écouter,
alors je suis encore plus émue!

et quand j exprimé au chef de service, que *c'est de l'Humanité qui sauve,
oui ô que oui, l humanité sauve!

Jean Sé revient de loin après son dur passage l an passé, il a récupéré, EN AMOUR d'abord...accompagné,

alors faut user d'énergie pour défendre la cause de l'autisme!

parfois je suis désabusée,
mais cela m'aide à rebondir en force tranquille inébranlable!

heureuse de mon rv ce matin!

belles fêtes ensemble à venir!

Aurélia a dit…

Je découvre ce blog au hasard des chemins de la toile et suis toute émue de retrouver Lou par ici. Je me rappelle de lui, de vous il y a quelques années sur un autre blog et waouw, que de chemin parcouru! Bravo Lou pour cette magnifique chanson qui me procure tant de frissons, et merci!

marieH a dit…

Bonjour Luc !

Je viens d'ecouter la chanson de Lou . Ses mots et les tiens. C'est beau et si juste. Merci !

marieH

Anonyme a dit…

Je vous rejoins tout à fait dans l'idée qu'il faut respecter la nature propre et particulière de nos enfants et que cela n'empèche pas forcément le progrès. Je mène aussi ce combat au quotidien. Je me vois encore, par exemple, expliquer aux enseignantes de mon fils que l'on peut apprendre ce que l'Ecole a à nous proposer, même si l'on a retiré ses chaussettes. Mon fils ne se sent bien que pieds nus, et je pense que l'on ne peut apprendre que si l'on se sent bien .... Et les yeux équarquillés de l'enseignante qui se croit obligée de me rappeler qu'il existe des codes sociaux que l'on doit respecter ....
Nous sommes tous profondément formatés par note éducation et les fausses vérités qu'elle colporte. Nous ne faisons tous que reproduire ce que l'on nous a assainé. Les parents extraordinaires ont cela en commun qu'ils ont la chance d'avoir des enfants qui leur ouvrent les yeux sur les vraies priorités. Je crains que, malheureusement, ceux qui sont privés d'enfants différents ne puissent jamais avoir accès à l'ouverture d'esprit que provoquent en nous nos enfants extraordinaires ...
Mais continuons tout de même d'essayer de le leur faire entrevoir ...
Je vous souhaite un beau Noël plein de calins, de tendresse et de bisous ...
à bientôt
Delphine

Luc Boland a dit…

Annick, Delphine : merci et continuons le combat. ;-)
Aurélia, Marie H, merci !

Pierre Legrand a dit…

Lorsque je regarde Lou, je suis confiant. Confiant en la Vie. Christian Bobin dit : la confiance est la matière première de celui qui regarde. La confiance est la capacité enfantine d'aller vers ce que l'on ne connaît pas, comme si on le reconnaissait. "Tu viens d'apparaître devant moi et je sais qu'aucun mal ne peut me venir de toi puisque je t'aime, et c'est comme si je t'aimais depuis toujours."

Luc Boland a dit…

Bonjour Pierre, je suis tous vos commentaires et donc vos pérégrination... mais je ne trouve plus le temps pour répondre à tous les messages reçus. ;-)
Merci !

Pier-olivier Lapointe a dit…

Wowwwww lou je suis si fiers de toi moi je suis autisme leger la vie est un bataille a tout les jours. je veux devenir musicien tout comme toi, jaime aussi la musique jai ecouter ta chanson je pleurait je me bat a tout les jours contre l'intimidation envers les personne avec un andicap physique et mental je u as toute ma sinpathie de ma pars de cellee de ma famille et je suis sur youtube dans la barre de recherche ecrit ce-ci pier-olivier lapointe la premiere en haut et laisse moi un commentaire ca me feras plaisir de te repondre bisous de pier-olivier lapointe

Luc Boland a dit…

Bonjour Pier-Olivier,
merci beaucoup pour ton beau message. Lou ne communique pas encore avec un ordinateur. Pas simple quand on est aveugle, mais je lui transmettrai le message ! PS: bats-toi, amicalement contre les préjugés !

Anonyme a dit…

Bravo et merci Lou. Je m'occupe d'un garçon de 4 ans qui est autite. Sont ouverture sur le monde ce fait surtout grace à la musique. Je lui fairais écouter ta magnifique chanson. Moi même j'ai été gravement malade pendant trois ans et encore maintenant lors d'une emotion incontrolable je me mais en boule en petit hérisson, je m'enferme et j'ecoute de la musique. Je t'avoue que ta chanson me détant, m'aide. Alors je te dis merci.
Je suis organiste, est il possible de trouver la partition ?
Bonne chance dans ton combat, et tiens bon tu est un merveilleux artiste.

Luc Boland a dit…

Bonjour "anonyme" ;-)
Merci pour votre témoignage et votre message. Je peux vous envoyer une partition. le plus simple est de me contacter par courriel via le site de la Fondation Lou.
Bien à vous.

Catherine a dit…

Un beau frère m'a fait passer le lien vers cette magnifique chanson. Depuis j'ai visionné tout ce qui était disponible sur toi. Je reviens d'Inde où j'ai participé à la caravane amoureuse de Marc Vella avec mon violon. Je me sens très proche de toi parce que nous avons en commun de pouvoir parler d'Amour avec un instrument de musique ou la voix, et ainsi de réveiller l'Amour dans le coeur de ceux qui nous écoutent. Je me sens très proche aussi de tes parents parce que notre cinquième enfant, Basile, est trisomique, et ce n'est pas simple de créer l'espace dans lequel sa différence pourra apporter une richesse à l'humanité. J'espère faire aussi bien qu'eux. En tous cas vos témoignages sous toutes leurs formes me donnent une sacrée pêche ! Merci.

Luc Boland a dit…

@Catherine : merci pour votre beau message. Ravi de l'effet "communicatif" ! On vous envoie toute notre énergie.
amicalement

JM a dit…
Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.
JM a dit…

Splendide! Merci Lou! Merci Luc! La chanson me bouleverse le fond des tripes...
Absent durant une longue période, quel bonheur de retrouver un Lou grandi et qui a tant progressé.
Un grand merci et bravo pour votre passion, votre énergie et votre amour!
Bien amicalement

Luc Boland a dit…

hé oui, JM, il grandit notre bonhomme. Et dans tous les sens (il a dépassé la taille de sa maman) ;-)

Anonyme a dit…

Lou
Je t'ai vu a Cap 48 ce dimanche. De toute cette soirée riche en émotion et enthousiasme je ne retiens que toi. Waouwh! Tu es bouleversant et plus que formidable! Si tu étais là je te ferais un gros calin tiens!
Continue!

Cécile

candycane000111 a dit…

I am from America, but even here this song touched my heart. I love it and I find you to be an inspiration to the entire world. your music is enchanting and the words are beautiful.

Luc Boland a dit…

Hi, CandyCane, thanks. So happy to see that Lou crossed the Atlantic ! ;-)

Posté par BELLE de JOUR à 16:22 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,